Les différentes cartes bancaires

L’ouverture d’un compte bancaire est aujourd’hui devenue une étape obligatoire pour tous les foyers. Encaissement des salaires, pensions et autres revenus, mais aussi paiement des différentes factures et achats divers, celui-ci fait en effet désormais partie du quotidien.

Avec lui, y est généralement associée une carte bancaire. Celle-ci peut alors prendre diverses formes. Dans tous les cas, si l’établissement bancaire est libre de la proposer ou non, il en va également de même concernant le client, libre de l’associer à son compte courant ou non.

Celle-ci a en effet fait son apparition après la Seconde Guerre mondiale avant de ne prendre réellement son envol que dans les années 1970. Cette période marque alors l’installation des premiers distributeurs automatiques. Les premiers règlements en carte chez les commerçants débutent, pour leur part, dès la décennie suivante pour prendre toujours plus d’importance, y compris avec les règlements sur Internet.

<>Les différents types de cartes bancaires<>

Sous ce nom unique de carte bancaire, ce sont en fait plusieurs types de moyens de paiement qui se font jour, sans même tenir compte de la simple considération des organismes de rattachement, notamment la Visa ou l’Eurocard MasterCard.

Celles-ci, liées à un compte bancaire, sont bien souvent payantes chez l’ensemble des acteurs du marché, soit par une cotisation annuelle, soit incluses dans un ensemble de services plus large comprenant, par exemple, un découvert autorisé. Le paiement de ces regroupements de service est alors bien souvent mensuel et varie au niveau tarif suivant la banque chez laquelle est détenu le compte, mais aussi des négociations menées lors de l’ouverture.

Parmi les cartes disponibles, la plus courante et fréquemment délivrée sans frais est la carte de retrait. Celle-ci permet le retrait de billets dans les distributeurs automatiques de la même banque accueillant le compte. Par ce même intermédiaire, elle permet également de consulter le solde du compte, d’effectuer des dépôts et, pour certains établissements, de commander ses chéquiers.

La carte Monéo est, pour sa part, la plus récente. Elle représente un porte-monnaie électronique permettant de payer des achats au tarif inférieur à 30 euros. Son fonctionnement s’effectue par rechargement, dans les bureaux de poste ou les bornes mises à disposition, souvent dans les établissements bancaires.

Enfin, dernière variété de carte bancaire, aussi la plus utilisée, la carte de paiement. Celle-ci permet en effet de payer ses achats chez tous les commerçants équipés, mais aussi d’effectuer des retraits d’argent dans tous les distributeurs. Cette carte peut être à débit immédiat ou, à l’inverse, à débit différé. En outre, elle peut être limitée à la zone euro ou être acceptée plus largement partout dans le monde.

<>Le fonctionnement des cartes bancaires<>

Aujourd’hui, toutes les cartes de paiement françaises sont équipées d’une puce sécurisant d’avantage leur utilisation par la nécessité d’entre un code personnel. De plus, elles disposent bien souvent d’un plafond limitant le montant des achats sur une période souvent de sept jours, ou même celui d’un achat supérieur à une certaine somme. Il est cependant possible de supprimer ou porter à la hausse cette limitation par simple demande auprès de son conseiller financier.

Dans tous les cas, une carte bancaire reste personnelle dont, en aucun cas, le code secret ne doit être divulgué.

article publié le 10/09/2010 dans la catégorie Dossiers