Les formalités d’ouverture d’un compte bancaire

Qui n’a pas aujourd’hui de compte bancaire ? Ce dernier est en effet devenu, en seulement quelques années, une obligation à laquelle personne ne peut se soustraire. En effet, le compte bancaire est devenu un outil indispensable dans toute la gestion financière du foyer. Ouvert dès les 18 ans, il se développe également, avec des offres spécifiques auprès des plus jeunes pour leur  apprendre à gérer progressivement leurs finances.

En effet, le compte courant, outre le prélèvement des principales factures, a surtout pour qualité de permettre l’encaissement de rentrées d’argent, que ce soit les salaires, pensions ou versements divers, par chèque ou virement de compte à compte.

Et aujourd’hui, ouvrir un compte n’a jamais été aussi simple.

<>L’ouverture de compte courant simplifiée<>

En effet, cette ouverture est réalisée par la seule présentation d’une pièce d’identité matérialisée par une carte d’identité, un passeport ou une carte de résident et d’un justificatif de domicile.

Les mineurs non émancipés doivent, pour leur part, être accompagnés de leur représentant légal pour remplir l’ensemble des papiers. Il est d’ailleurs à noter que les deux parents, même divorcés et sous la condition de se partager l’autorité parentale, peuvent avoir accès au compte de l’enfant mineur. Cependant, tout jeune âgé de plus de 16 ans peut ouvrir seul un compte épargne. Les personnes sous tutelle ou curatelle doivent être représentées par leur tuteur.

La justification de domicile, pour sa part, doit être simplement prouvée par la fourniture d’une quittance de loyer ou d’une facture émise par un opérateur téléphonique ou le fournisseur d’électricité, de gaz ou d’eau.

<>Les documents d’ouverture de compte<>

Une fois l’ensemble de ces démarches réalisé, il est alors remis au nouveau détenteur de compte courant une convention signée entre la banque et ce dernier. Le document décrit toutes les modalités de fonctionnement du compte, détaillant notamment les frais pouvant être appliqués concernant le fonctionnement du compte. La tarification de l’ensemble des services doit d’ailleurs être jointe à cette ouverture.

Le nouveau titulaire a la possibilité de désigner un mandataire sur son compte, ayant pouvoir de décision. De même, il est également possible de donner procuration à une tierce personne. Elle peut être réalisée sur papier libre ou sur le formulaire transmis par l’établissement bancaire, avec dépôt de signature. Dans tous les cas, les opérations réalisées restent de l’unique responsabilité du titulaire du compte.

Autre document transmis dès l’ouverture du contrat, le relevé d’identité bancaire. Celui-ci est un des documents les plus importants pour mettre en place les prélèvements de son choix auprès des différents organismes.

Enfin, le chéquier n’est pas obligatoirement délivré. Il ne l’est d’ailleurs pas concernant les comptes ouverts à des mineurs sans emploi. Cela est d’autant plus vrai que les banques sont déclarées responsables si des chèques sont remis à une personne interdite de chéquier ou n’ayant pas justifié de ses revenus.

article publié le 10/09/2010 dans la catégorie Dossiers